L’ARBRE DE VIE

J’anime conjointement avec un autre coach des ateliers sur la confiance en soi et le projet professionnel auprès de jeunes.

Ces ateliers s’appuient sur un  outil de l’approche narrative nommé  l’Arbre de vie. C’est un outil qui permet aux jeunes de parler d’eux à partir de la métaphore de l’arbre. Le jeune dessine un arbre avec ses racines, son sol, son tronc,ses branches,ses feuilles, ses fruits. Les éléments de l’arbre représentent des pans de l’histoire du jeune. Par exemple, le tronc représente ses qualités, ses compétences, ce qu’il aime faire, ce qu’il sait faire,  les feuilles, les gens qui le soutiennent, qui l’aident, qui le rendent heureux, les branches, les rêves, les projets, les espoirs qu’il nourrit pour sa vie….

L’ Arbre de vie permet de faire émerger compétences et ressources, d’identifier les personnes aidantes , de donner du sens à une histoire.

C’est un outil simple, accessible et puissant.

Coach

J’accompagne toute personne qui s’interroge sur son avenir professionnel. Je l’aide à déterminer ce qu’elle veut- ce qui fait sens pour elle-,  à prendre en compte ses atouts et ses  contraintes.

Je m’appuie sur l’approche narrative qui est une approche de la relation d’aide fondée sur le respect et le non jugement  qui considère que toute personne a les capacités de trouver ses propres solutions et que le problème des personnes est le problème et qu’il est différent de la personne.

J’aide mes coachés à raconter des histoires qui les rendent plus forts.

Coach-Conseil en orientation

J’accompagne les jeunes de 15 ans à 25 ans qui ne savent pas vers quel métier et donc vers quelles études se diriger. Je les aide notamment grâce à l’ outil l’ Arbre de Vie  qui  utilise la métaphore de l’ Arbre et leur permet de prendre conscience de leurs compétences, leurs ressources, des personnes sur lesquelles ils peuvent s’ appuyer. Je m’appuie éventuellement aussi, si la personnalité du jeune s’ y prête mieux  sur un test d’intérêts qui détermine les intérêts principaux du jeune.

Compétences, ressources, intérêts, issus de l’ Arbre de Vie ou du test Hexa 3D,   nous les corrélons ensuite avec des métiers en lien avec ces intérêts. Nous avançons  ensuite avec le jeune dans un dialogue permanent pour établir la liste des métiers qui répond au maximum à ses souhaits  tout en respectant le principe de réalité.

Nous déterminons un ou deux métiers possibles et donc les filières d’études qui en découlent.

J’ interviens également dans des classes de lycée ou d’ enseignement supérieur dans le cadre coachings collectifs pour aider les jeunes à la détermination de leur projet professionnel.

Enfin je suis membre de jurys de concours d’ entrée en école de commerce pour l’ entretien de motivation dans deux écoles post-bac( EBS, Ipag).

Qui suis-je?

Diplômée de Sciences-Po Paris, et de l’Université de Paris 8 en pratique du coaching ,je suis Coah-Conseil en orientation pour les jeunes de 15 à 25 ans

Comme Coach-Conseil en orientation, j’aide les jeunes à déterminer le métier vers lequel ils veulent se diriger en m’appuyant sur un test d’intérêts, l’Hexa 3D  ou sur l’ Arbre de Vie.

Ma «  philosophie » est celle de l’approche narrative  qui considère que toute personne  a les capacités de trouver ses propres solutions.

J’aide mes coachés à raconter des histoires qui les rendent plus forts.

Je suis formée à l’approche narrative à la Fabrique Narrative.

bea

Membre du jury dans une école de commerce

Comment adopter une posture de coach quand nous sommes membre du  jury dans une école de commerce?

Pour l’épreuve orale d’entrée dans une école de commerce, nous devons évaluer si la personnalité et le projet du candidat lui permettront de s’intégrer harmonieusement dans le projet pédagogique de l’école.

– La posture recommandée est celle de la bienveillance caractéristique d’une posture de coach. Nous ne sommes pas là pour »casser » le candidat mais pour imaginer son potentiel. Nous partons donc de ce qu’il nous amène pour l’interroger sur ce dont il a envie de parler, de ses « histoires préférées » comme nous dirions en approche narrative.

– Nous devons avoir une vraie curiosité de la personnalité du candidat pour appréhender sans à priori ses réponses, sauf l’a priori qui nous est imposé, celui du projet pédagogique de l’école.

– Il nous reste à ne pas nous offusquer si un autre membre du jury a une attitude plus « déstabilisante ». La diversité fait partie de la vie et l’entreprise est aussi un monde où savoir répondre à la déstabilisation est un atout.

L’approche narrative

 

 

 

100_3008


L’approche narrative prône le respect et le non-jugement. Elle considère que chacun possède en lui les compétences pour résoudre les problèmes de sa vie.

Axée sur la construction de sens à travers les récits, elle permet à chacun de retrouver « les histoires préférées » de sa vie qui le rendent fort.